Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Table ronde : Jeunesse, transformations sociales et développement en Afrique

Institut sur l’enfance et la jeunesse Session 2012

Nombre de visites : 1636

Dakar, 31 October 2012, 14h00 - 17h00

Lieu : CODESRIA, Dakar

Président : Prof Mwenda Ntarangwi,
Directeur de l’Institut sur l’enfance et la jeunesse – 2012

INTERVENANTS

L’Afrique est un continent jeune, avec 40% environ de sa population âgés entre quinze et vingt-quatre ans, et plus des deux tiers ayant moins de trente ans. Ce poids remarquable de la jeunesse a rendu plus complexe la place parfois secondaire qu’elle occupe en Afrique aujourd’hui ;ceci exige en matière de recherche une approche approfondie et des analyses capables de rendre compte de cette complexité de l’identité, de la vie, des ambitions des jeunes et du rôle essentiel qu’ils jouent dans la transformation de leurs sociétés. L’édition 2012 de l’institut sur l’enfance et la jeunesse en ayant comme thème « la jeunesse, les transformations sociales et le développement » veut promouvoir de nouvelles manières d’analyser cette complexité.

M. Cheikh Tidiane Dièye

est sociologue de formation et docteur en études de développement. Il est coordonnateur de programmes, commerce, intégration régionale et Développement à ENDA – Tiers Monde. Il est le coordonnateur du secrétariat du Mouvement du
23 juin. Le Mouvement du 23 juin ou M23 est la résultante de l’opposition citoyenne et politique au vote du projet de loi qui voulait faire élire sur un même ticket le président et son vice-président et ce, avec 25% des suffrages. Le M23 s’est particulièrement distingué dans la période pré-électorale et électorale.

M. Fadel Barro

est journaliste au magazine La Gazette. Il est membre fondateur et coordonnateur du mouvement Y’en a marre. Créé en janvier 2011, ce mouvement est composé de jeunes et de rappeurs qui se sont illustrés entre autres dans la défense de la constitution du Sénégal et à travers des campagnes de sensibilisation pour l’inscription des jeunes sur les listes électorales « daas fananal », « fanaané daas », « ma carte, mon arme ». Le mouvement s’est illustré dans l’exposé des problèmes des sénégalais avec la foire aux problèmes.

M. Cheikh Fall

est formateur en recherche documentaire sur les IST (Informations Scientifiques et Techniques) et outils 2.0. Il est le Coordonnateur régional du programme de Formations ouverte et à distance à l’Agence universitaire de la Francophonie.
Cheikh Fall est un Cyber-activiste. Il a initié la première plateforme web citoyen au Sénégal : http://www.ruepublique.net/ dont il est administrateur et rédacteur en chef. Il est aussi l’initiateur du projet web social-démocratie sunu2012 pour la couverture et le monitoring de l’élection présidentielle au Sénégal en février 2012. Sunu2012 est un projet web conçu sur la base d’une initiative citoyenne et volontariste pour la transparence d’un processus démocratique.

M. Didier Awadi

est musicien, pionnier du hip-hop au Sénégal et membre fondateur du Positive Black Soul qui devient PBS Radikal. En 2003 Awadi reçoit le prix RFI. Il a une production musicale significative parmi laquelle on peut retenir « J’accuse », « Mame Boye » adressé au président Abdoulaye Wade, « Présidents d’Afrique ». Awadi a fait récemment un film documentaire intitulé « le point de vue du lion » et dans lequel il aborde les problèmes de l’Afrique, comme l’émigration clandestine.


(IMG/jpg/ronde.jpg|image_reduire{0,90}|inserer_attribut{border,0})JPEG273.8 ko


Commentaires