Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Atelier de lancement des réseaux de recherche partenaires

Nombre de visites : 2930

14 -16 Octobre 2015, Nairobi, Kenya -
Avec le soutien financier de la Carnegie Corporation de New York (CCNY), le CODESRIA est en train de mettre en œuvre une activité pour réorganiser la recherche et l’enseignement des sciences sociales et humaines dans les universités africaines. Ce projet vise à mobiliser les universitaires africains dans la diaspora pour aider à résoudre certains des problèmes auxquels les universités africaines sont confrontées. L’objectif primordial de cette initiative est de contribuer au renforcement des universités africaines, la formation de nouvelles générations de chercheurs en Afrique dans une culture de l’excellence, et la revitalisation des sciences sociales et humaines (SSH). Les objectifs spécifiques comprennent le renforcement des programmes de doctorat, et des programmes d’études dans les sciences sociales et humaines, de contribuer à combler les vides et faire face aux manques dans l’enseignement, la supervision de thèse et l’encadrement des jeunes chercheurs en sciences sociales en Afrique, plus généralement, ainsi que dans le renforcement des relations et des liens entre les universitaires africains de la diaspora et les institutions où elles sont implantées avec des universités africaines.

L’initiative est mise en œuvre à travers une série d’activités qui implique un partenariat entre les universitaires africains de la diaspora et leurs collègues basés dans les universités africaines. L’initiative est à la charge de la reconnaissance que le secteur d’enseignement supérieur africain a, dans les deux dernières décennies, énormément développé, mais est toujours confronté à une myriade de défis pour prospérer. Le nombre d’universités publiques et privées a augmenté, grâce à la large reconnaissance de la centralité de l’enseignement supérieur pour les économies et sociétés du savoir et au développement. Cependant, l’expansion rapide du secteur n’a pas été suivie d’une augmentation proportionnelle des effectifs et de la capacité de supervision académique.

octobre 15 2015



Commentaires