Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Notes sur la 2eme retraite de formation (Avril 2016)

Number of visits: 208

RETRAITE DE FORMATION
Saly, Sénégal du 28 Mars – 1er Avril 2016

Le programme d’appui à l’enseignement supérieur (HESP) est l’une des dernières initiatives du CODESRIA qui s’inscrit dans le cadre des programmes collaboratifs. Ce projet qui porte sur « Le développement du curriculum et de l’enseignement innovant de sciences sociales et humaines au Sénégal », bénéficie du soutien de l’Open society Fondation (OSF). L’initiative vise à mettre en évidence comment l’enseignement supérieur contribue à la construction et au renforcement d’une société ouverte et démocratique. Il s’agit entre autres d’explorer des pistes d’innovations dans l’enseignement supérieur sénégalais. Ce projet d’une manière générale, encourage les programmes innovants et les efforts qui ont pour but la révision des curricula dans les universités sénégalaises. Il essaye aussi d’évaluer comment certaines préoccupations des sociétés démocratiques et ouvertes sont prises en compte dans l’enseignement et la recherche.

C’est dans le cadre de ce projet que le CODESRIA a organisé une deuxième retraite à Saly du 28 mars au 1er Avril 2016. Une dizaine de lauréats ont bénéficié de la formation sous la direction de trois personnes ressources, il s’agit de Professeur Mamoudou Gazibo de l’Université de Montréal, Professeur Abdullah Cissé du Barreau du Sénégal et Prof Fatou Sow de de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

L’objectif de cette première retraite dédiée essentiellement aux jeunes enseignants chercheurs ou en milieu de carrière dans les universités publiques sénégalaises, est de renforcer leurs capacités, à innover en termes de contenu et d’approches pédagogiques. Cette activité vise également la création d’un nouveau réseau de chercheurs enseignants sur ces questions en facilitant les liens avec les chercheurs. La finalité de cette activité est de permettre aux enseignants chercheurs sélectionnés, dans un esprit d’innovation pédagogique, de produire des articles ou des manuels de cours sur les thématiques retenues pour la retraite.

Le thème choisi pour cette 2eme retraite portait sur: « Consolidation démocratique : défis et opportunités ». Il s’agissait avec l’appui des personnes ressources et suivant une série de sessions interactives et participatives, d’une part de discuter des propositions de recherche sélectionnées afin d’assurer une meilleure appropriation du projet, mais aussi d’autre part de mieux outiller les lauréats pour qu’ils puissent mener à terme leur recherche et avoir des résultats de qualité. Les lauréats ont eu droit à une série de séminaires donnés respectivement par les personnes ressources sur les thématiques suivantes :

 La consolidation de la démocratie : approches et variables dans l’espace et le temps
 Les démocraties consolidées : le Sénégal dans une perspective africaine
 Au-delà de la consolidation : la qualité de la démocratie
 Gouvernance et laïcité : l’équation religieuse
 Réinventer le modèle éducatif
 Les exclusions sociales sous le prisme de la modernité
 Engendrer » la démocratie : une approche alternative de la question
 Culture, religion et politique, au regard de la démocratie
 Consolider des acquis des femmes en politique : la parité absolue hommes-femmes
 La quête de démocratie en Afrique et la question de la langue: Enjeux et perspectives

Les présentations ont suscité de bonnes discussions. Des leçons apprises, aussi bien en termes de repères brouillés, devenir soi et de méthodes, nous pouvons retenir :

• Les défis sont multiples, complexes et instables. Les exposés ont montré que malgré les avancées en matière de démocratie, il a encore du chemin reste à faire
• Difficile apprentissage du pluralisme et d’appropriation de l’idée laïque
• La non résilience des africains vis-à-vis de la dépendance
• La mondialisation de l’insécurité, de la menace avec la montée de l’extrémisme
• Le besoin de créativité, de mobiliser les ressources, les énergies pour rêver, mais en étant éveillé
• Le respect de la pluralité, la diversité, la différence, la laïcité, promouvoir l’inclusion et l’autonomie dans l’Education et dans le monde du travail.
• Repenser le modèle éducatif, lutter contre toutes les formes d’extrémistes et d’intolérance et promouvoir le vivre ensemble
• Perspectives globales et locales. Les perspectives africaines doivent nous amener à domestiquer les méthodes
• Encourager la démarche prospective stratégique. Apprendre à voir loin, large profond, prendre des risques et penser à l’homme
• Faire des diagnostiques rétrospectifs et prospectifs
• Mettre en œuvre des politiques publiques de rupture orientées vers la souveraineté, l’autonomie, l’innovation, la créativité, la culture…
• La production normative est nécessaire
• S’appuyer sur des outils de créativité et de transdisciplinarité

La consolidation de la démocratie est un phénomène très complexe, différente de la transition. Les pays ont leurs spécificités qu’il faut examiner cas par cas, mieux appréhender les variables, mobiliser les ressources endogènes et domestiquer l’universel.

Le rapport de la retraite plus détaillé est en cours de finalisation




Comments