Accueil » Conférences » Assemblées générales » Repenser le développement africain : au delà de l’impasse, les alternatives

Repenser le développement africain : au delà de l’impasse, les alternatives

11ème Assemblée générale du CODESRIA :6-10 décembre 2005, Maputo (Mozambique)

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociale en Afrique (CODESRIA) annonce la tenue de sa onzième Assemblée générale qui aura lieu à Maputo, au Mozambique, du 6-10 décembre 2005. Le thème retenu pour cette Assemblée est "Repenser le développement africain : au delà de l’impasse, les alternatives". L’Assemblée générale connaîtra la participation de près de 500 chercheurs venant de divers horizons disciplinaires, d’Afrique et de la Diaspora, engagés dans le débat sur des orientations alternatives du développement qui permettraient au continent africain, à la fois de surmonter le sous-développement et de dépasser l’impasse actuelle, résultat de l’application constante de modèles de développement inappropriés. Les travaux de l’Assemblée générale se dérouleront en anglais, français et portugais.

Le CODESRIA est né en 1973 d’une initiative de la communauté des chercheurs en sciences sociales africaine. Il a pour mandat spécifique de repousser les frontières de la production de connaissances sur et à propos de l’Afrique. Les objectifs spécifiques pour lesquels le Conseil a été créé et qui sont énoncés dans sa Charte proviennent de l’aspiration des peuples d’Afrique à atteindre un développement socio-économique et politique qui améliore qualitativement la condition humaine en Afrique. L’Assemblée générale du CODESRIA est l’organe suprême du Conseil ; ses réunions triennales sont devenues les plus importants rassemblements d’intellectuels sur le continent africain. Chaque assemblée générale du CODESRIA est organisée autour d’un thème sur lequel la communauté des chercheurs en sciences sociales africaine est invitée à réfléchir et duquel est tiré un agenda intellectuel pour les trois années à venir. La 11ème Assemblée générale se réunit pour attirer l’attention de la communauté des chercheurs sur les alternatives de développement pour l’Afrique au moment où l’impasse est largement constatée dans la réflexion sur le développement et que sont reconnus les échecs des paradigmes dominants néo-libéraux qui ont influencé pendant deux décennies au moins les politiques sur le continent.

Le thème du développement est central dans la recherche sociale en Afrique depuis la fin de la seconde guerre mondiale ; en fait, il a accompagné la naissance du panafricanisme, le projet de libération nationale, et le contrat social post indépendance initié par les nationalistes. L’important travail produit sur le thème a couvert, en principe, toutes les sphères des aspirations humaines, avec des perspectives disciplinaires diverses, et dans la plupart des cas, se retrouve dans différents aspects des discussions politiques et académiques internationales de l’époque. Les questions abordées ont été aussi variées que les types de débats qui y ont eu lieu. Globalement, ce sont des questions qui se sont toujours posées dans la recherche pour le développement africain et qui seront revisitées de manière exhaustive par les participants de la 11ème Assemblée Générale dans les différentes plénières et sessions parallèles. La pertinence et l’urgence du thème de cette Assemblée générale est soulignée non seulement par les crises actuelles de la pensée sur le développement mais aussi par les coûts exorbitants occasionnés pendant plus de deux décennies par le mal ajustement néolibéral, par les nombreux malaises associés à la phase actuelle de mondialisation, et par la nécessité pour l’Afrique de reprendre l’initiative politique dans la construction de son destin. L’académie africaine a historiquement été le fer de lance de la contestation des idées reçues qui ont sous-tendu les politiques dominantes de développement mises en oeuvre par les gouvernements depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ce fait n’a jamais été aussi évident que dans la critique de la dépendance des pays africains post indépendance dans les années 60 et 70, des politiques d’ajustement structurel des années 80 et 90, du document de stratégie de réduction de la pauvreté sur la base duquel les politiques actuelles sont menées. L’échec permanent des penseurs et des praticiens à historiciser le développement africain, l’inadéquation des paradigmes dominants au milieu culturel africain, le recours persistant à des modèles unilinéaires, et la glorification des notions technicistes de développement, expurgées de toute relation de pouvoir, constituent autant d’enjeux auxquels des réponses doivent être apportées. A Maputo, la communauté des chercheurs sera interpellée afin qu’elle pousse plus avant sa critique du développement post indépendance de l’Afrique et du mode d’intégration de l’Afrique dans le système mondial en proposant des alternatives à la fois détaillées dans leur contenu et holistique dans leur approche et leur pertinence. Parmi les sujets que la communauté de recherche africaine est invitée à traiter, il y a, entre autres :

- Nouvelles Perspectives sur le concept de développement ;
- Modèles alternatifs d’accumulation pour le développement africain ;
- Réinventer l’Etat africain et redéfinir son rôle dans le développement ;
- Interface entre l’Etat et le marché pour le développement en Afrique ;
- Mobilisation de la participation citoyenne dans le processus de développement ;
- Acteurs non étatiques dans le processus de développement ;
- Intégration du genre dans le développement africain ;
- Un nouveau contrat social entre l’Etat et la société en Afrique ;
- Régimes politiques et développement socio-économiques en Afrique ;
- Culture, tradition et coutumes dans le développement africain ;
- Langues indigènes dans le processus de développement ;
- Politiques sociales pour un développement économique africain durable ;
- Le commerce et les politiques industrielles pour un développement industriel durable en Afrique ;
- Stratégies du secteur agricole pour le développement africain ;
- Utilisations viables des ressources naturelles africaines pour le développement ;
- Nouvelles approches pour la mobilisation de l’épargne et des investissements ;
- La Diaspora dans le développement africain ;
- Politiques scientifiques et technologiques pour le développement africain ;
- Un régime de droits de propriété intellectuelle propice au développement africain ;
- Parvenir à la viabilité environnementale dans le processus de développement ;
- Le droit dans l’économie politique du développement africain ;
- Cadres juridico constitutionnels pour le développement africain ;
- Les médias dans le processus de développement ;
- Stratégies de coopération régionale et d’intégration pour le développement africain ;
- Transport et systèmes de transports pour un développement intégré de l’Afrique ;
- Construire l’autosuffisance à l’âge de la mondialisation ;
- Nouveaux partenariats mondiaux pour le développement africain ;
- Un montage financier international pour le développement africain ;
- L’enseignement supérieur dans le développement africain ;
- Une nouvelle philosophie pour une renaissance africaine.

Pour consulter les communications présentées à l’Assemblée générale, cliquez ici.

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

zenegra accutane oklahoma in united states more info about generic form of omeprazole http://inondationsauburkina.net/?gaga=9152 modalert overnight purchase naltrexone pharmacy naltrexone buy without prescription flagyl fedex in usa lipitor in ontario azithromycin tabs price of gleevec cabergoline 1mg esomeprazole generic kamagra paypal diflucan uk enalapril malleate ciprofloxacn http://jean-charles-massera.com/?hit=201631 ciprofloxacin hcl 250 mg cheap omeprazole no prescription http://lecargo.fr/?kas=911525 http://www.inventati.org/laleggera/?klo=808870 quinine sulphate without prescription buy azithromycin nova scotia more info about bactrim ds 800 160 tab purchase nexium caverta in uk http://www.lejmed.fr/?med=896953 bupropion sr 150 mg in mayami lipitor tabs generic in uk information generic for simvastatin generic bupropion natural bupropion hci azithromycin 10 pills buy generic hostacycline generic diflucan http://lien-social.com/?xvz=636671 super kamagra price in india more accutane in brazil generic azithromycin fluconazole tablet 150 mg in new york omeprazole 40mg generic in france http://lisaa.com/actualites/?hag=262171 http://lecargo.fr/?kas=101432 bupropion england clomiphene citrate 50 mg dilantin 30 fluconazole tab bupropion prices drug iressa information about sildenafil citrate 100mg accutane oklahoma info about buy gefitinib femalegra price in france femara medicine ing diflucan