Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


African Studies in Geography from Below

Michel Ben Arrous et Lazare Ki-Zerbo (éds), Etudes africaines de géographie par le bas - African Studies in Geography from Below, CODESRIA, 2009,207 p. 349 p. ISBN: 13 : 978-2-86978-121-4

Number of visits: 1511

Parce qu’elles s’écartent du paradoxe simpliste des cartes et frontières africaines, les Études africaine de géographie par le bas offrent une heureuse alternative à l’interprétation du développement africain. Elles prouvent que nous avons besoin d’une forme de recherche viable sur le plan empirique, afin de mieux expliquer les dynamiques au sein des sociétés africaines. Cet ouvrage remet en question les connaissances acquises, relatives à l’échec de l’État et du développement en Afrique, en formulant une perspective africaine liée à ces concepts. La doctrine des relations dites internationales (en fait, interétatiques), les idéologies du terroir, les logiques d’autochtonie et leur corollaire, l’épuration ethnique, reposent à différentes échelles sur une même pseudo-évidence : à chaque société devrait correspondre un territoire clos et exclusif, délimité en surface par des frontières fixes et linéaires. Cette conception, longtemps et massivement étrangère aux sociétés africaines, génère aujourd’hui plus de contradictions qu’elle ne peut en résoudre. Les auteurs de ce livre ont pris le parti de distinguer la construction du territoire « par le haut », comme une mise en oeuvre d’un projet politique délibéré, et sa formation « par le bas », comme un processus historique plus diffus, déterminé par le jeu des antagonismes et des compromis entre forces sociales. Plutôt qu’une opposition tranchée entre « haut » et « bas », ils mettent à jour les relations d’interdépendance et de détermination réciproque qui fondent un système duel où la construction légale, celle des autorités coloniales puis postcoloniales, se heurte à la quantité de dynamiques spatiales subalternes, négligeant la légitimité qu’elles seules pourraient lui procurer. Lecture essentielle pour quiconque s’intéresse aux rapports entre savoir et pouvoir, ce livre ouvre des perspectives stimulantes sur l’unité africaine et ses enjeux, tant épistémologiques que politiques. S’appuyant sur un vaste éventail de matériaux empiriques – de la Casamance à la Corne de l’Afrique, de l’expansion du kiswahili aux migrations de travail dans l’espace CEDEAO ou aux dynamiques associatives en milieu urbain – il renouvelle en profondeur nos approches de la sécurité humaine, de la citoyenneté, des frontières et de la mobilité.

Full Text




Comments