Council for the Development of Social Science Research in Africa
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique
Conselho para o Desenvolvimento da Pesquisa em Ciências Sociais em África
مجلس تنمية البحوث الإجتماعية في أفريقيا


Conférence internationale sur l’enfant et l’adolescent en Afrique face aux troubles psychosociaux

Date limite : 10 avril 2016

Nombre de visites : 2151

PROGRAMMES SANTÉ ET ENFANCE ET JEUNESSE
DATE : 19-21 Octobre 2016
LIEU : Niamey, Niger

Les Programmes Santé, Enfance et Jeunesse du CODESRIA (Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique) sont des initiatives majeures visant à encourager et à développer, dans une démarche inclusive, la recherche dans les domaines de la santé, de l’enfance et de la jeunesse en Afrique. Pour l’année 2016, ils organisent une conférence internationale sur le thème : « L’enfant et l’adolescent en Afrique face aux troubles psychosociaux ».

De toutes les crises que vit le continent africain, la situation des enfants et des adolescents est certainement la plus préoccupante. Ceux-ci constituent la catégorie sociale la plus vulnérable et la plus exposée aux risques. Ils sont « au cœur d’une pauvreté et d’une insécurité routinières et persistantes. Malgré les affichages symboliques, l’exaltation de l’enfant comme « richesse commune » masque le sort déplorable qui lui est réservé dans des sociétés qui bafouent quotidiennement sa dignité humaine : (…) migrations forcées, violences de toutes sortes, viols et abus sexuels, mutilations génitales, enrôlement dans des conflits (…) » (J-D. Boukongou, 2006 : 1998).

Dans un tel contexte, marqué par ce qu’il faut bien désigner comme des guerres contre les enfants, les situations, entre autres, congolaise (RDC), centrafricaine et malienne, nigériane et camerounaise, sont éloquentes avec leurs lots d’enfants violés, enrôlés de force dans des conflits armés et utilisés comme esclaves sexuels, transformés en bombes humaines dans des attentats terroristes, etc.

Il est donc urgent de poser la question des traumatismes psychosociaux qui affectent les enfants et les adolescents et, bien au-delà des situations d’exception que constituent les guerres et qui tendent à se normaliser, la question-même des autres formes d’expérience violente et létale dans lesquelles ils sont enrôlés. La conférence de cette année entend le faire dans une perspective qui, en lieu et place des imprécations, vise non seulement un état des lieux descriptif et critique de la situation de l’enfant et de l’adolescent face aux troubles psychosociaux ; mais aussi, elle se veut ancrée dans une vision prospective (un rapport de l’Unicef, publié en 2014, nous révèle que 40% d’enfants, à l’horizon 2050, vivront en Afrique) anticipant sur les défis à venir qui se poseront avec encore plus d’acuité. Un tel état de fait oblige à penser, à nouveaux frais, la situation des enfants et des adolescents dans une large perspective qui prend en compte, non seulement l’intensification de « nouvelles » formes de vulnérabilité, en raison des conflits qui agitent le continent ; mais aussi, l’expression des formes de violence, plus habituelles, qui altèrent la qualité de vie de l’enfant et son développement psychosociologique.

Voici quelques-uns des axes, non exclusifs, que cette conférence entend traiter :

1. Traumatismes, conflits armés et violences sexuelles sur les mineur-e-s ;
2. Carrières pathologiques d’enfants confrontés aux drogues ;
3. L’Etat et la société face aux troubles psychosociaux de l’enfant et de l’adolescent : modes d’inimitié publique et privée ;
4. La prise en charge des mineur-e-s souffrant d’affections psychiques ;
5. Les représentations culturelles des troubles psychosociaux chez l’enfant et l’adolescent ;
6. La santé mentale des enfants réfugiés de guerre ;
7. L’enfant et l’adolescent face aux violences scolaires ;
8. L’enfant et l’adolescent face aux violences familiales (inceste, châtiments corporels, etc.) ;

Une attention particulière sera accordée aux travaux qui s’inscrivent dans une démarche pluridisciplinaire. Les chercheurs qui souhaiteraient prendre part à la conférence internationale sont invités à soumettre au CODESRIA un résumé de 300 mots maximum et un CV contenant des coordonnées complètes, y compris l’adresse électronique et le numéro de téléphone, au plus tard le 10 avril 2016. Les auteurs des résumés sélectionnés seront informés des résultats au plus tard 30 avril 2016. Ils seront invités à soumettre leurs communications complètes avant le 30 juin 2016. Tous les documents doivent être envoyés en format Word par courriel à l’adresse prs@codesria.sn. Veuillez mentionner en objet « Programme de Recherche sur la Santé » lors de l’envoi de votre courriel.

Programme sur la Santé, du CODESRIA,
Avenue Cheikh Anta Diop x Canal IV BP 3304, CP 18524
Dakar, Sénégal.
Tel : +221-33 825 98 22/23 Fax : +221-33 824 12 89
E-Mail : prs@codesria.sn




Commentaires